Mon Viriat d’après

11 juin 2016, cela fait juste un an qu’on m’a diagnostiqué un cancer du sein … j’avais en effet dû déclarer forfait quelques jours avant Viriat l’an dernier et je m’étais promis de reprendre la course là où je l’avais abandonnée !

C’est cet objectif et le soutien indéfectible des copines – de course et de cœur – qui m’ont aidée

à continuer à « courir » (un bien grand mot cependant certains jours de fin 2015 où nous avons plus marché que couru) pendant mes 9 mois de traitements.

Alors les copines se sont débrouillées pour caser cette course très symbolique pour moi dans leur emploi du temps surchargé des festivités de juin et nous nous sommes donc retrouvés à deux équipes ce samedi 11 juin à Viriat.
Une équipe féminine : Catherine, Laurence, Lidwine (une future recrue du club, on y travaille !), Anne, Gégé et moi et une équipe mixte qui a beaucoup changé de composition (et a même failli finir à 5 si Fanny ne s’était pas dévouée pour remplacer son papa !) : Cathy, Fanny donc, Marion, Dominique, Christophe et Mathieu.
Comme d’habitude beaucoup de monde à Viriat et une super ambiance. On retrouve quelques têtes connues, on fait de la pub pour notre course à nous et on admire les déguisements Far West (nous on est déguisés en bénévoles oranges de la Galop’ain team !).
Arrive mon tour de relais, le 4ième … je sais que le parcours a changé depuis ma dernière participation; le début est le même qu’avant mais à l’envers, ça me rassure je sais ce qui m’attend. Il fait chaud mais moins que pour les 1ers relais, je me fais doubler (beaucoup) et je double (un peu), je profite d’être là et d’en chier (si si …) et je pense (je confirme la théorie de Gégé quand on court, on pense à plein de trucs). Je cours et je pense à cette année horrible que je viens de passer, je pense à mes enfants qui ne sont pas là mais qui j’espère sont fiers de leur maman, je pense à mes parents, aux copines et à ceux (dont vous faites partie au club) qui m’ont soutenue et que je ne pourrai jamais assez remercier d’avoir été et d’être toujours là pour moi, je pense à ceux qui se battent en ce moment contre cette ignoble maladie à Mionnay et ailleurs, et finalement j’arrive au bout des 6 km …
Le deuxième tour avec les copines IMG_3739est beaucoup plus facile, on papote, on rigole, on teste des nouvelles foulées et on en chie, encore … mais ensemble … On court derrière une équipe avec des T-shirts noirs marqués PFG qui s’éloignent petit à petit, c’est l’équipe des Pompes Funèbres Générales, tout un symbole !
On atteint enfin (déjà …) l’arrivée et nous sommes toutes contentes de l’avoir fait, notre marathon … à 6 ! Et puis, vu les contraintes des uns et des autres, on décide de ne pas attendre la framboisine cette année, cela fera une bonne excuse pour revenir l’année prochaine !
Voilà c’était mon Viriat d’après … en espérant qu’il y en ait encore plein d’autres après …
Sylvie

 

3 réflexions au sujet de « Mon Viriat d’après »

  1. Super Sylvie,
    Je suis heureux pour toi et ton enthousiasme fait plaisir !!
    Bonne continuation maintenant que tu es de retour.
    Bertrand

  2. Tu es d’ un courage extraordinaire. Bravo championne . Heureuse de te retrouver parmi nous. Mais a y reflechir, tu ne nous a jamais vraiment quitte car tu as toujours ete dans nos tetes. Bises carole

  3. quelques mois après ton message…..je voulais t’écrire toute mon admiration pour l’énergie que tu as mis pour ce Viriat là, tu nous y a tous entraîné, et quel partage !!! toujours avec ton humour qui ne te quitte pas. Contente de te connaître, bravo à toi et plein de belles aventures qui te tendent les bras . bises Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *