les sardines de Mionnay

Une belle journée de Juin, une bande de copains, un bout de nappe…et voilà ça dérape !!!

Pour ceux qui n’étaient pas là ce jour-là, et bien tout a commencé chez Steph et Benoît, dans leur ancien chez eux avant qu’ils migrent vers leurs montagnes. On arrosait justement leur départ.

L’ambiance était lancée, on était peut-être un peu éméché…et l’idée a germé…et si

on faisait le 13 km du Beaujolais en mode festif pour pouvoir enfin profiter des ravitos (là ce sont les marathoniens frustrés de l’année dernière qui parlent…voir autant de bonnes choses étalées devant nos yeux et opter finalement pour une poignée de raisins secs et un verre d’eau ça peut créer des frustrations…) et faire course commune avec les copains de la section…

Oui mais qui dit marathon du beaujolais dit déguisement…ahhhh…moment de réflexion intense…en quoi un groupe peut-il se déguiser…????…. le soleil, plus l’alcool, plus l’euphorie…a fait jaillir le mot Sardine !!!…. et ben oui…quoi…les sardines se déplacent toujours en banc, restent groupées quoiqu’il advienne et en plus elles ont un hymne…la fameuse chanson du célèbre auteur compositeur : M. Patrick Sébastien !! Parfait non !

L’idée est adoptée, le groupe crée par Isa sur le site du Marathon du Beaujolais : « les sardines de Mionnay » sont lancées !! Y’A PLUS QU’A !!!!

Allez zou…. Carole se met en quête de beaux leggings écaille sur le net et passe commande pour l’ensemble du banc, elle a même réussi à trouver des tailles XXL pour nos « papas » sardines, bravo !

Bernadette dessine, coupe et peint avec talent 38 queues de sardines, qu’elle ira même jusqu’à coudre sur nos leggings, une vraie fée !

Enfin, Coco passe ses soirées

à confectionner la base de nos têtes de sardines et nous profitons avec plaisir d’un dimanche après-midi pour lui prêter main forte pour les décorer, chaque tête est unique et « logothée » « Galop’ain » ! un luxe !

Rien qu’en préparation, nos sardines nous ont fait passer des moments formidables alors quand le jour J est arrivé…On était dans les starting-blocks…ce ne pouvait qu’êtr

e très bien et ce fut EXTRA BIEN !

Quelle belle journée nous avons vécue tous ensemble, un grand moment de cohésion, aucune sardine laissée sur la touche…tout le monde a passé la ligne d’arri

vée pris dans le filet de l’amitié ! 

Même Aurélie qui a bien failli quitter le banc dès le départ après s’être foulé la cheville est revenue dans la course, courageuse sardine !

Seul bémol…et bien les ravitos étaient vides à l’heure tardive à laquelle nous sommes arrivés… un point à faire remonter à l’organisation du Marathon !!

Quoiqu’il en soit, l’expédition sardine dans le Beaujolais était une réussite totale, on a même eu droit à notre hymne joué par une fanfare dans un château…La Grande Classe !!

Merci à tout notre fan club de nous avoir encouragé dans cette folle aventure et d’être venu nous voir pour certain, un grand merci surtout à Jacques et Brigitte, c’était important pour nous de les voir sur le bord de la route, même si le chef s’était stratégiquement posté dans une côte (peut-être po

ur voir si on tirait bien sur les bras….),

Merci aussi à nos semi-marathoniens restés après leur course, avec une mention particulière à notre Super Marion qui a bouclé les 21 km en un temps record de 1h34 !

Et enfin merci pour la belle soirée qui a suivi et toutes les spécialités culinaires qui ont ravi nos papilles (il y avait même une quiche à la Sardine made by Edith) !

Pour conclure, je me dis que l’on a un sacré challenge à relever maintenant……FAIRE ENCORE MIEUX L’ANNÉE PROCHAINE…et être enfin dans le journal !!!!

!!

Une sardine ravie

Cath. M

https://photos.google.com/share/AF1QipP2xI2IsSBGjBlQocCwhzckVr5a1WXF66C4FePRvio81XRnFLEi945Et0JbMc-Iew?key=MHFhMzREVzl6VXpza3dMNTNfMldGY2tQQ29QOUpB

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *